L’hypoglycémie chez les enfants

Image

Yvan labelle, n.d. spécialisé en hypoglycémie

Auteur des livres :

L’hypoglycémie un dossier choc! Espoir de vie. Les enfants drogués légalement.

Les enfants et l’hypoglycémie
Le système glandulaire d’un enfant peut être déréglé lors de la grossesse. Effectivement, le fœtus réagit à l’attitude de sa mère. Il peut être affecté par l’anxiété, la dépression ou la nervosité de sa mère, car ces troubles perturbent son équilibre glandulaire, et le stress glandulaire peut s’installer graduellement.

Le premier signe de son déséquilibre glandulaire sera l’hypoglycémie. Dès que le taux de glucose sanguin s’abaisse, la chimie du cerveau s’affole car les neurones ont besoin de ce carburant pour fonctionner correctement. Le système nerveux est composé de cellules qui forment l’élément essentiel et unique à la fois des centres nerveux et des nerfs. Ces cellules nerveuses ou neurones élaborent l’influx nerveux. Le système nerveux règle le fonctionnement de tous les autres systèmes de l’organisme. Il est le principe de tout mouvement et de toute sensation. Le système nerveux nous permet de survivre dans un monde stressant en le renseignant sur notre environnement par les messages des sens qui lui permettent des réactions appropriées. Le système nerveux sympathique contrôle totalement la nutrition du cerveau. Lorsqu’il y a un déséquilibre du système nerveux sympathique, cela amène donc des changements d’humeur. Qu’est-ce qui provoque ce déséquilibre? Les réactions du système glandulaire face aux chocs qu’il reçoit ou subit, ou, si vous préférez, le stress.

Le stress existe afin de protéger l’organisme contre les chocs de la vie. Cette mise en marche de tout le système glandulaire et du système nerveux permet de s’adapter à l’environnement et aux réactions constantes de l’organisme. Toutes ces réactions sont normales et bienfaisantes. Il y a problème lorsque le stress persiste trop longtemps, qu’il n’y a pas de repos. Dans ce cas, ce déséquilibre glandulaire amène l’hypoglycémie. Le déséquilibre glandulaire est donc la cause première de l’hypoglycémie. Les enfants vivent toutes sortes de difficultés, donc de chocs. Leurs systèmes glandulaire et nerveux sont mis à rude épreuve. Tous les agents stressants qui les assaillent sans cesse, souvent au-delà de leurs forces, finissent par causer un déséquilibre et une défaillance de leurs glandes endocrines. Ces mêmes hormones qui servent à maintenir la santé, voient leur équilibre bouleversé autant par le système nerveux sympathique que par une mauvaise alimentation ou un mode de vie inadéquat.

Chaque être humain possède une force vitale pour l’aider à se maintenir en santé et à se guérir. Il s’agit de nourrir convenablement l’organisme et, au besoin son système glandulaire, pour qu’il puisse retrouver l’énergie nécessaire à son rétablissement.

Tiré du livre « L’hypoglycémie, un dossier choc! »
De Yvan Labelle, n.d. Éditions Souffle de vie

Bureau de consultation :
Yvan Labelle n.d.