Le développement du syndrome hypoglycémique semble relié à de nombreux facteurs :

Facteurs héréditaires :

Antécédents familiaux de diabète, d’hypoglycémie, d’alcoolisme, de troubles nerveux, etc.

Facteurs organiques :

Déséquilibre nerveux ou glandulaire, troubles hépatiques ou pancréatiques, grossesse (période très exigeante pour le corps), etc.

Facteurs alimentaires :

Effets cumulatifs depuis quelques générations d’une alimentation trop sucrée et raffinée, dépourvue des éléments nutritifs essentiels. Répétition de diètes amaigrissantes, consommation d’aliments contenant des produits chimiques tels les additifs, les préservatifs, les résidus d’engrais chimiques, d’herbicides et d’insecticides. Surconsommation de stimulants (alcool, drogues, médicaments, cigarettes, thé, café, cola, etc.), effets secondaires de certains médicaments, etc.

Facteurs psychosociaux :

Effets cumulatifs de stress répétés (accidents, traumatismes, perte d’êtres chers, grandes déceptions, surcharge de travail ou de responsabilités, etc.), obligation de performance, vie déséquilibrée et non respectueuse de ses besoins et valeurs, etc.